Reminisce…L’annonce

img_2122

Aujourd’hui Lil à 20 mois et je repense au « Avant ». Au jour où on a su ! Et au « comment le dire ? »

Un truc qu’on ne m’avait pas dit non plus avant que je tombe enceinte c’est comment tu l’annonces ?

Je pensais pas que les mots allaient être aussi durs à sortir. Je ne sais pour quelle raison bizarre je n’arrivais pas à dire « je suis enceinte ».

En fait si je savais. Car dans mon « je suis enceinte » il y avait souvent un sous texte auquel je n’avais pas pensé.

Par exemple quand il a fallu l’annoncer à la famille. Le sous texte était : « bon ben je ne vais plus pouvoir cacher que je couche avec un garçon. La je suis grillée 🙂  »

Bon mes sœurs ont juste hurlé de rire en disant :  » quoi ?!? Un bebe qui va avoir un bébé » (je suis la benjamine)

Quand il a fallu l’annoncer aux potes qui galèrent pour avoir un bébé le sous texte était :  » et dire qu’il ne nous aura fallu qu’une fois! ». Je peux vous dire qu’un sentiment de culpabilité mêlé à de la gêne vous envahit très très vite !

Quand il a fallu le dire au travail le sous texte était: je ne serais plus trop disponible dans les jours à venir…je vais peut être vous mettre dans la merde » (ça c’était le moins chiant à vrai dire)

Mille et une situations  auxquelles je n’étais pas(vraiment) préparée.

Du coup j’ai souvent evité le « je suis enceinte de but en blanc « .

Mes amis les plus proches ont eu le droit à la photo du test au dos duquel  il y avait un petit mot

« Bonjour tata X

Je suis lil. Si tout se passe bien j’arriverai le 4 juin. Maman me parle beaucoup de toi, j’ai hâte de te rencontrer.
Etc… »

Quant aux autres ils l’ont appris en découvrant mon gros bide, souvent, ou en me croisant dans la rue avec une poussette !
Je n’ai même pas cédé à la photo de profil sur les réseaux sociaux avec mon gros bidon ou pire avec la photo de l’echo.
J’ai aussi longtemps eu envie de le garder pour moi et mes proches pour que ça reste le plus beau des secrets. Mais ça, à part aller vivre au pôle nord, c’était quasi-impossible!

En même temps  c’était tellement génial d’attendre un bébé que j’aurais voulu le crier à tout le monde. Raconter à chacun ma joie de devenir de plus en plus ronde. De sentir cette petite chose grandir en moi qui bougeait comme un allien. Réfléchir à son prénom. Penser à son visage. J’en ai parlé un peu mais aujourd’hui je me dis que ce n’était pas assez finalement.

Je me suis contenue pour n’ennuyer personne ! Je ne ferai plus cette erreur si je remets le couvert. Mais bon ça c’est une autre histoire 🙂

Publicités

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s