Je ne veux pas être une vache à traire !!!!

Allaitement maternel ou NON, telle était la question.

Pour moi la réponse a été vite trouvée: NO FUCKING WAY !

Oui je sais, je connais par coeur tout le blabla rabâché par les pro allaitement:

« c’est meilleur pour le bébé », « vous gardez un lien unique », « ça le protège des allergies », etc…

Tout ça est certes bien vrai, mais moi tout de suite j’ai pensé aux « limites » de l’allaitement maternel:

– tu dois être 24-H avec ton enfant. Encore une fois j’aime mon bébé de tout mon coeur mais franchement 24h/24 je ne me voyais pas vivre ça !

– j’ai l’impression que les meufs qui allaitent ont constamment leurs mioches collés au sein (oui c’est peut être qu’une impression mais ça suffisait).

– Peut être parce que je suis très pudique, mais les femmes  qui sortent leurs seins en public, quelque soit l’endroit, me mettent mal à l’aise.

– euh et mes seins ont une autre vocation que de finir en gant de toilette !

– oui nous sommes des animaux mais non je n’ai pas envie d’être une  vache à traire !!!

– et puis la grossesse met déjà une « petite » barrière sexuelle (oui parlons en) alors donner le sein creuse ce fossé non ?

Alors j’ai dit NON NON NON et NON

Loul’ aurait voulu que j’allaite pour toutes les raisons citées plus haut mais loul ne vouait rien m’imposer (oui je vous ai dit: il est PARFAIT).

Le seul truc qui aurait pu me faire basculer c’est le prix: GRATUIT !!!! Enfin un truc gratuit. C’est tellement  rare, j’aurais dû bondir sur l’occasion…et ben non mon côté économe n’aura même pas fait pencher la balance en faveur de l’allaitement maternel !

et même le ton accusateur des sages femmes n’y aura rien fait: « c’est dommage quand même avec tout ce lait »  » vous êtes sûre, vous n’avez pas changé d’avis? »

Mais sinon les gens vous pouvez arreter de juger 5 secondes, c’est mon corps et je fais ce que JE VEUX ok ?

Et aujourd’hui aucun regret. Toute la famille est les amis sont ravis de pouvoir profiter de ce moment privilégié qu’est le biberon. Et je suis heuruese de ne pas me sentir prisonnière de mon enfant.

Certains diront que je suis une mère indigne. Et bien je leur demanderais gentiment d’aller se faire f****

Publicités

20 Commentaires

  1. big mama

    déjà allaiter c’est pas gratuit …. faut pas oublier que pour allaiter il faut s’équiper un minimum, soutif, crème, tire lait, contenant pour garder le lait en ton absence ..;
    ensuite y’a des mamans qui ne sortent pas leurs seins en public et j’en fait parti je m’arrange toujours pour donner à manager avant de partir promener et si vraiment elle a la dalle bin je me mets à l’écart.
    par contre je suis une maman qui est collée à 200 % à son nain mais ça c’est moi qui le veux… une maman qui allaite a une vie, y’a le boulot, les sorties les amis, la vie avec son homme et le sexe…. parce que pour moi l’allaitement n’est en rien à frein à se faire brouter le minou.
    ensuite l’allaitement n’abime pas les seins mais la grossesse maintenant c’est vrai que si tu t’en sors pas ave cton allaitement que tu laisses tes seins blindés que t’as pas de soutif correct il risque d’y avoir des ennuis
    chacun son choix en matière d’allaitement ou non moi je ne me suis pas posée de question j’en avais envie d’autre non chacun sa life on va pas te mettre un couteau sous la gorge pour nourrir ton mioche
    il y aura toujours deux écoles les pour et les contres dans les deux clans !!!
    on n’est pas meilleure mère parce qu’on allaite ou qu’on donne le biberon c’est un choix de vie

  2. OlympusMom

    Hey 🙂
    Je suis une allaitante ( et presque de 6 mois!)
    Chacun son choix, je ne juge personne ^^
    juste pour te dire que j’allaite n’importe ou mais que ca ne se voit pas :p j’ai meme eu quelqu’un qui a papoté avec moi pendant bien 5 minutes avant de dire « aaah mais vous etes en train d’allaiter? attendez je vous gene peut etre? » ^^ il avais même pas vu ^^
    Ensuite pour les seins en gant de toilette, c’est pas l’allaitement qui les bousille, c’est la grossesse ^^ c’est le fait que les seins gonflent quand on est enceinte qui détend les tissus. Alors tant qu’a les avoir détendus, j’ai preferé profiter du coté positif du truc ^^
    Pour ce qui est du fossé sexuel que ca peut agrandir, je t’assure qu’il est tout a fait possible d’associer les deux :)))
    Sinon, rien a voir avec une mere indigne ^^ comme je dis toujours y a des mauvaises meres allaitantes, des super meres biberonnantes, ça n’a rien a voir du tout.

    Et au fait, pas obligé d’etre collé tout le temps, tu peux aussi de temps en temps tirer ton lait et le faire donner au bib (ou a la tasse dans mon cas)

    Voila:) c »etait pour donner un autre avis ^^ mais chacun son choix ^^

  3. Pingback: La maternité des Lilas…300€ plus tard «
  4. mag

    Bonjour,
    Je suis moi aussi une mère allaitante. Je ne me considère pas comme meilleure qu’une mère biberonnante. Chaque maman doit avoir le choix et personne ne devrait se permettre de remettre en question sa décision.
    ce qui me gêne dans votre « pamphlet » c’est le dénigrement évident de la mère allaitante. Je ne suis ni une vache a traire, ni une exhibitionniste, mes enfants ne sont pas constamment collés a mon sein, mes seins ne ressemblent en rien a des gants de toilettes (ah les vieux clichés ont la vie dure, il serait temps d’évoluer) et ma vie sexuelle n’a jamais souffert de l’allaitement (la preuve j’attends mon 5éme enfants). nos vies sont ce qu’on décide d’en faire, si vous décidez que l’allaitement est incompatible avec une vie sexuelle alors c’est ce qui arrivera même si ça n’a pas lieu d’être.
    ma petite sœur, ainsi que ma belle-sœur, n’ont pas voulu allaiter et personne ne les a jugé ou dénigrer en tant que mère. Si on désire pas allaiter, mieux vaut ne pas le faire que de se forcer, ça ne marcherait pour personne.
    Les mamans allaitantes respectent celles qui ne le sont pas, alors merci de ne pas rabaisser les mamans allaitantes au rang d’animaux sans pudeur et frigide.
    Le respect marche dans les 2 sens.

  5. genevievelegrand

    Je ne suis pas une vache à lait, je cache mon sein quand j’allaite en public et je suis pudique, l’allaitement c’est pas gratuit vu tout ce qu’il faut acheter à côté, c’est pas l’allaitement qui donne les seins en gant de toilette mais la grossesse (c’est là qu’il faut en prendre soin), donner le sein n’est en rien une barrière sexuelle (jamais autant couché que pdt mon allaitement), je n’étais PAS prisonnière de mon enfant, et je suis d’accord avec ce qui est marqué plus haut : le respect marche dans les deux sens. C’est ton choix, ok. Je te respecte, ok. Je ne me considère pas meilleure que les biberonnantes. Mais qu’est-ce qui faut pas entendre comme conneries. Une vache à lait non mais j’hallucine.

    • jaiprischer

      Il y a énormément d’ironie et de second degré dans ma vision de l’allaitement. Ce n’est pas un manque de respect c’est plus satirique qu’autre chose. Désolée de vous avoir blessées mesdames:)

  6. Lily

    Wow… Décidément… Les limites de l’allaitement…. C’est mon corps, je fais ce que je veux… Et le bébé dans tout ça ? Ah, c’est vrai, il n’a pas voix au chapitre ! Et comme il ne peut protester, on s’en contre-fiche un peu que l’enfant ait le meilleur ou pas. 😉 Qu’on ne souhaite pas allaiter, c’est une chose. Qu’on le revendique de cette manière là, ça me sidère ! A l’inverse, et toujours dans le seconde degré, je pourrais écrire que pour rien au monde je ne voudrais être une biberonnante, avec les seins secs comme des coups de triques, sans contact direct avec mon bébé, à lui donner des machins en poudre soit-disant adaptés et dans lesquels je ne sais même pas ce qu’il y a, à stresser en permanence que son « lait » ne soit pas falsifier, que les biberons aient été correctement laver, à me prendre le chou sur la marque de la préparation, sur les biberons à acheter, quelle dose mettre, ne pas me gourrer dans les mesurettes, etc etc… !

    Bref, second degré hein… mais pour moi, ne pas vouloir se servir de ses seins pour nourrir son enfant, c’est comme ne pas vouloir se servir de son utérus pour le concevoir… J’irais même jusqu’à dire que ça fleure le caprice d’occidentale trop gâtée ! Et dire qu’ensuite, c’est à nous, mamans pratiquant l’allaitement long, de se cacher pour donner le sein, de se prendre des quiches dans la tête parce que « haaaannnn votre bébé de 16 mois est toujours allaité, haaaannn vous allez en faire un anormal, un pervers accroc aux nichons » !! En fait, ce qu’on oublie, c’est que la norme, c’est allaitement. Il faudrait peut-être cesser d’inverser les choses. Vous ne vouliez pas être une « vache à lait », ben fallait peut-être réfléchir avant de faire un enfant.

    Ouais, je sais, je suis méchante, brutale et mauvaise. Je vous envoie là à minima 6 mois d’emmerdes parce que je ne veux pas arrêter d’allaiter, parce que mon bébé et moi sommes bien ainsi et que j’en ai marre des réflexions à la con. C’est tombé sur vous et votre billet détestable. Désolée.

  7. Eva Britz Tessier

    Moi je reste sans voie devant un tel article, et un tel manque de connaissance, en matière d’allaitement.. tu sais, tu devrais t’abstenir, tu parle d’une chose que tu ne connais pas 🙂 NO FUCKING WAY !
    Une vache à traire ? qui parle de vache ? pourquoi ?
    ce sont t’es enfants, les veaux dans l’histoire, c’est eux qui consomme du lait de vache.
    Moi, allaitante confirmée, je ne vais pas perdre mon temps à me justifier,
    Juste j’ai bien rie, en lisant le truc des vache tout ça, c’est hyper paradoxale ^^

    • Melie

      Pauvre vache
      Vous ne voulais pas etre une vache à lait mais votre bébé deviendra un joli petit veau. Personellement je suis un humain qui nourri son bebe humain avec ce dont il a besoin pour bien grandir donc l’allaittement.
      Vivement les uterus artificiel, les pensionats pour bebe aussi parcque vivre avec son enfants 24/24 WTF?!?

    • Anaïs

      Waouh, je suis juste o-O. Même ma grande sœur adoptive qui est contre l’allaitement pour des raisons personnel du à son passé, n’en parle pas comme ça.

      Je suis allaitante. Et tu veux que je te dise? Ma première fille n’a malheureusement connu le sein que 2 mois et demi (pour des raisons que je n’ai pas envi d’expliquer ici). Et ben c’est quand je devais sortir se bout de plastique que j’avais honte, je me caché pour lui donner son « titi », je n’arrive même pas à dire le vrai nom tellement je trouve ça honteux. Pourquoi vouloir se défaire de son enfant avec cette chose? Alors qu’on a un don merveilleux à porté de mains (à porté de seins en l’occurrence ^^)? Je ne juge pas les biberonnantes, elles font bien se qu’elles veulent, mais je juge le fait qu’au milieu de tout ça il y a un petit qui n’a rien demandé à personne et lui tout se qu’il veut c’est pouvoir se blottir, se frotter le visage et se nourrir avec le sein de sa mère.

      Aujourd’hui je suis fière d’allaiter ma seconde fille et surtout, je suis fière d’avoir sorti ma fille aînée de 20 mois maintenant, de toute cette « technologie » et de l’avoir ramené vers la nature en lui offrant de nouveau mon lait et mon sein depuis ses 17 mois.

      (Et au faite, mes seins et ma vie sexuel vont très bien merci)

  8. Isabelle

    Certes, votre corps est le vôtre, mais pour rappel, l’enfant que vous êtes censée nourrir de votre lait (que vous ne produisez que pour lui et non pas pour le chat de la voisine, soit dit en passant) sort justement de votre corps… Pour info, le « lait » artificiel (pardon, je voulais dire « la poudre de produits chimiques qui empeste le vomi ») a été inventé pour les mamans qui, malgré leur fort désir tout naturel d’allaiter leur enfant, étaient dans l’incapacité de produire ou de donner ce lait maternel parfait et magique (pour tout ce qu’il apporte au petit allaité) que vous, vous daignez refuser à votre enfant. En tout cas, devant de telles âneries proférées haut et fort par une soi-disant « mère », il est rassurant de voir que la vache, elle, sait quel lait donner à son petit ! Hé, pas folle, la vache ! Tenez, ça me fait penser à quelque chose : j’ai beau regarder de très près (grâce à l’allaitement) plusieurs fois par jour le magnifique enfant que j’aiMEUH tant et que j’allaite à volonté depuis presque 4 ans, je n’arrive absolument pas à voir de ressemblance avec un veau… Pareil pour moi-même quand je me regarde dans la glace : seins fermes et seulement deux… Pas de pis ! Au passage, je prie pour que l’enfant dont vous avez accouché ait hérité de l’intelligence de son père.

  9. virginie

    Au final…les femmes comme toi me font vraiment de la peine!!! Elles pensent avoir fait un choix…hahaha!!!!!!!! En vérité tu n’a fait que suivre bêtement ce que les média te balancent et veulent faire de toi!!!! Une femme qui allaite n’est pas rentable, une femme qui s’occupe de son enfant ne rapporte rien à la société, alors ont va lui faire croire que materner, écouter les besoin de son enfant son des frein dans sa féminité, dans sa sexualité et dans sa vie de femme…bingo!!!! Le lait en poudre sera la nouvelle norme d’alimentation pour nos marmots, ainsi tout le monde pourra « les gaver », papa, maman, la famille, les amis, les voisins…………bébé est tellement content d’être devenu un jouet que l’on se passe de bras en bras!!!! Et maman peut retourner travailler, papoter avec les copines sans bébé, faire du shopping… c’est tellement plus important une vie socialement admise par ses paires que d’offrir le meilleur des départ à son enfant pour la vie.

    Bref, tu l’auras compris, dans l’histoire, tu n’ai surement pas une vache à traire (ceci dit, moi non plus…), mais tu est bien un mouton qui élève des veaux!!!!
    Ce billet est détestable au possible, mais surtout complètement idiot!!!!! Mais peut être que ce n’est pas vraiment ta faute au final, as tu été allaité? …j’en doute, sinon tu ne sortirais pas de telles conneries, et, au passage, un peu de culture générale, les enfants allaités présentent un meilleur QI que les enfants alimentés par des préparations industrielles, puisque les éléments nutritifs du lait de veaux doivent alimenter essentiellement les cellules et les organes du corps pour gagner en masse, nourrissant très peu le cerveau, chez l’homme, c’est le contraire, les éléments nutritifs du lait de petit d’Homme doivent alimenter essentiellement le cerveau , nourrissant beaucoup moins le corps…je te laisse en tirer les conclusions (au besoin tu me demande je te ferais un dessin…)

    Le lait maternel ne présente pas QUE les avantages « c’est meilleur pour le bébé », « vous gardez un lien unique », « ça le protège des allergies », etc… c’est aussi LA norme pour que bébé se développe de façon optimal tant au niveau pondéral, qu’émotionnel…et oui, l’allaitement ne donne pas « juste » du lait, il permet aussi à l’enfant de se construire en tant qu’individu…mais je sens que là, c’est un peu trop compliqué pour tes petites idées arrêtées.

    Juste un petit mot pour la fin…si être avec ton enfant souvent te gène, il y a un truc super encore mieux que le biberon…c’est le moyen de contraception!!!!

  10. Lili

    Je viens de tomber par hasard sur cet article et moi il fait plutôt sourire, je pense malheureusement que toutes les personnes allaitantes si dessous manque d’humour et de second degrés. Heureusement qu’en 2014 les femmes ont le choix pour nourrir leurs enfants, c’est un choix complètement personnel qui ne mérite absolument de tels jugements de valeur. Malheureusement l’allaitement ne protège pas l’enfant des allergies, il peut y contribuer mais n’offre aucunes garanties médicales ! J’ai donné le biberons à mes enfants et j’en suis ravie. Leur papa aussi d’ailleurs, qui a pu leur donner leur tout premier biberon et pu créer également un lien fort dès les premiers instants de leurs vies! Mes enfants se portent à merveille et n’ont aucune carences ni alimentaires, ni affectives!!

    • Bravo les clichés

      Vous n’avez pas allaité dc ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas. Dire je suis pas une vache mais filer du lait de vache à son enfant c’est en effet très logique! Lait de vache trafiqué en laboratoire, bourré de sucre et huile de palme ( entre autres)bon merci….
      Autant de clichés dans un seul article waow! Vous êtes très très mal renseignée.
      Et ce commentaire qui en rajoute en disant que l’allaitement n’offre aucune garantie médicale….bonjour la méconnaissance totale du sujet.
      Certes tous les bb allaités ne seront pas forcément sans allergies mais on parle de statistiques: c’est PROUVE , à court moyen et long terme il y a moins d’allergies et de maladies chez les personnes qui ont été allaités.
      Avant de dire des bêtises: renseignez vous, sur des sites comme la leche league ou auprès de personnes formées en allaitement ( on évite dc pédiatre gygy sagefemme et puéricultrices) et faites un choix éclairé!
      Signé une maman qui a fait du mixte, à mon grand desespoir!!!!! Les circonstances ont fait que…

  11. Yllen

    Je suis tombée par hasard sur votre article.
    Votre petit pamphlet anti-allaitement m’a bien fait rire tout de même… mais il est vraiment d’une bêtise profonde.
    Je n’ai rien à redire sur votre choix. Mais, tout de même, je dirais que vous êtes très mal renseignée.
    Je trouve aussi que vous manquez cruellement de respect pour le mères qui ont fait un autre choix que le vôtre, et qui, par ailleurs, sont aussi vos lectrices.

  12. Elodie

    Je suis tomber comme beaucoup par hasard sur votre article. Que l’on parle mal des allaitantes, c’est habituel. Vouloir faire un billet pour prôner le biberon, bon je peux accepter. Par contre vous êtes vraiment très mal renseignée. C’est fou qu’en 2016 l’on puisse parler comme ça alors que tout est disponible sous le coude pour se renseigner. Plus haut vous parliez du fait que la famille puisse nourrir bébé et profiter ainsi de ce moment « privilégié », vous admettez donc que ce moment est spécial. Pourquoi il ne le serait pas au sein ? Votre choix est le votre (pas celui de votre bébé mais ça malheureusement très peu de mamans qui biberonne se pose la question) et personne ne va vous forcer à faire quoique ce soit. Mais malgré le fait que ce billet se veuille ironique (enfin c’est ce que vous prétendez), était t-il vraiment nécessaire d’insulter les allaitantes à ce point ?
    Dommage, au début du billet je souriais et me sentais ouverte à la possibilité que des mamans puissent ne pas avoir l’envie d’allaiter (bien que ce soit égoïste au possible pour son bébé) puis j’ai vite déchanter au fil de la lecture…
    La violence des biberonnantes ne serait t-elle pas finalement du à la culpabilité de ne pas avoir allaiter ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s